Economie circulaire et urbanisme


L’économie circulaire au service de l’aménagement durable des territoires

Le contexte mondial d’augmentation de la population et de diminution des ressources et matières premières impose de réfléchir au passage d’une économie linéaire vers une économie circulaire.

Les zones urbaines, cœur des diverses activités économiques et où vivent aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale, sont les principales consommatrices de ressources et à l’origine d’importantes pressions sur leur environnement. Aujourd’hui, 54% de la population mondiale vit dans les zones urbaines, une proportion qui devrait passer à 66% en 2050. Le défi de la circularité est alors avant tout urbain.

Mais il est toutefois important de faire une distinction entre l’impact de l’urbanisation et l’impact causé par le modèle développement économique qui a prévalu jusqu’à aujourd’hui. Beaucoup de problèmes, conséquence de ce développement plutôt que de l’urbanisation en tant que telle, sont souvent attribués aux villes (par exemple la croissance des niveaux de production et de consommation, intensification de ces systèmes). Cependant les systèmes urbains, jouent également un rôle clé pour trouver des solutions face à ces enjeux. Ils peuvent aider à compenser ces externalités négatives de développement et à repenser la circulation des flux de matière et d’énergie qui leur sont nécessaires. Tels sont les principaux objectifs d’une application de l’économie circulaire à l’urbanisme.

L’économie circulaire est source de nouveaux modèles de production et de consommation telles que l’économie de la fonctionnalité, l’économie collaborative ou encore l’économie sociale et solidaire. Ces nouvelles économies amènent à repenser l’offre des services urbains afin qu‘elle soit adaptée aux nouveaux usages et modes de vies.

L’aménagement des territoires doit y contribuer en limitant les approches en silo et en agissant de manière intégrée pour que toutes les ressources du territoire soient mobilisées dans un seul et même objectif : faire de nos territoires et de nos villes des espaces sobres et résolument circulaires.

Et si l’économie circulaire devenait un atout incontournable pour la planification et l’aménagement des territoires ?